Article rédigé par la Ouatee Ariane Walck

Le viaduc de Garabit (Cantal)

Des seniors en quête « d’aventures »

Ariane et Xavier, 63 ans, ou presque, fraîchement retraités, ont choisi de voyager à travers la France en utilisant uniquement les transports écologiquement corrects. Ils n’ont pas attendu de ne plus travailler pour adopter ces pratiques mais le temps dont ils disposent aujourd’hui les rend indiscutables. Joindre le respect des enjeux climatiques et le plaisir de voyager, mêler l’imaginaire du voyage en train et les efforts physiques du vélo (jamais électrique…) sont leurs objectifs.

Les vélos avant le départ. Crédits Photo : Ariane Walck

Notre objectif : Nous avions rendez-vous chez notre fille à Bellenaves pour l’aider dans son activité professionnelle. A la retraite, il nous semblait évident de rechercher systématiquement des alternatives à la voiture pour nos déplacements. Nous sommes libres et avons du temps devant nous ! Et ce d’autant plus que nous avons toujours utilisé le vélo pour nous rendre sur notre lieu de travail, ainsi que pour se mesurer à des parcours difficiles et exigeants à travers les Alpes.

Il s’agissait alors de se tester sur une combinaison vélo/train (sans faire l’ensemble du trajet en vélo qui fait 1000 KM AR!!!) en peu de temps et bien chargé de sacoches à l’avant et à l’arrière. Le train présente plusieurs avantages, mais d’abord il faut préciser qu’on adore ce mode de déplacement, on monte les vélos dans le train, on récupère de la fatigue due à  l’effort physique, on contemple des paysages variés et insolites, on y croise des personnes qui ont toutes quelque chose d’un peu mystérieux (là, c’est mon imagination qui déborde mais le train suscite l’imaginaire !!).

Descendre du train dans une petite gare au milieu de nulle part et enfourcher sa bécane pour parcourir des routes inconnues nous donne le sentiment que l’Aventure est à notre portée. Nous avions plus ou moins parcouru le site internet  de la véloroute V70 que nous allions suivre mais il faut l’avouer, de manière très désinvolte, les trajets décrits nous paraissant très gentillets. Il fallait lire entre les lignes en fait :  la V70 vous domine de bout en bout, exigeante et tortueuse, elle s’amuse à vous détourner  jusqu’à des villages de toute beauté, elle monte, descend, tourne … indéfiniment.

1ère étape : rejoindre la Lozère en train depuis Argelès-sur-Mer

 Nous commençons notre trajet en gare d’Argelès-sur-Mer pour rejoindre la gare de Saint Chély d’Apcher (Lozère) -avec un changement en gare de Béziers- pour continuer à vélo 

La ligne de l’Intercités : Béziers – Clermont -Ferrand est une ligne ferroviaire magnifique qui traverse l’Hérault, l’Aveyron la Lozère, le Cantal et le Puy de Dôme.

À tout moment il est possible de monter ou de descendre du train, la ligne est jalonnée par une multitude de petites gares perdues dans des paysages saisissants :

  • Magalas
  • Bédarieux
  • Le Bousquet d’Orb
  • Ceilhes
  • Roquereronde
  • Tournemire Roque fort
  • Saint Rome de Cernon
  • Saint Georges de Luzençon
  • Millau (On passe sous le viaduc !!)
  • Séverac le Château
  • Campagnac Saint Gêniez
  • Le monastier Pin Mariès
  • Marvejols
  • Aumont Aubrac
  • Saint Chély d’apcher
  • Saint Flour
  • Neussargues
  • Massiac
  • Brassac les Mines
  • Issoire
  • Clermont Ferrand.

La gare de Monastier-Pin-Moriès. Crédits Photo : Ariane Walck

La gare de Ceilhes – Roqueredonde. Crédits Photo : Ariane Walck

Le viaduc de Millau depuis le train. Crédits Photo : Ariane Walck

Cette ligne splendide est soumise aux aléas du climat ; des intempéries peuvent endommager la ligne pour plusieurs semaines donc bien vérifier sur sncf connect, sinon des bus de remplacement sont affrétés mais pas de vélo pris en charge.

Nous descendons à Saint-Chély-d’Apcher (Lozère) pour continuer à vélo.

2ème étape : vélo et train entre la Lozère et l’Allier

La petite gare de Saint Chély d’Apcher est accueillante, nous partons pour Saint Flour, le viaduc du Garabit nous surprend par son aspect majestueux, nous passons en dessous. Puis, un petit col à passer assez terrible, pour les jambes, le col de Fageole à plus de 1 100 mètres d’altitude. Les paysages sont magiques. Arrêt à Massiac, quelques minutes de repos puis nous attaquons les gorges d’Alagnon qui longent la rivière Alagnon jusqu’à Lempdes, petite bourgade endormie. Nuit à Lempdes après 81 km de vélo.

Lendemain, Départ de Lempdes d’Alagnon pour Bellenaves (destination finale) dans l’Allier. Traversons Issoire, cité de caractère, il faudra y revenir absolument, Saint Yvoine, Coudes ; Montpeyroux, Veyre-Monton, enfin Aubière immense zone commerciale au sud de Clermont Ferrand, pénible pour le cycliste, nous contournons la ville de Clermont par l’est puis nous remontons vers le nord direction Bellenaves ; mais le temps nous manque, la fatigue augmente, nous décidons de récupérer le TER à Riom après 80 km de vélo.

La gare de Bellenaves. Crédits Photo : Ariane Walck

3ème étape : en passant par l’Allier et la Haute-Loire pour rejoindre Langogne (Lozère)

Brioude Langeac vélo nuit à Langeac, au commencement des gorges de l’Allier dans le département de la Haute -Loire

Première étape courte et très sympa ( 35 km Brioude, Lavoûte-Chilhac, Chilhac,Langeac) pour arriver à Langeac au camping où nous rencontrons un couple de jeunes franco -allemand parti de Hambourg pour rejoindre Marseille en vélo (6 mois) puis repas dans le seul resto ouvert fin septembre à Langeac (on s’est régalé), soirée d’une douceur exceptionnelle , nous restons dehors très tard, en appréhendant un peu le circuit du lendemain…

Langeac Langogne vélo  nuit à Langogne, les 100 km de fou !!

A travers une nature magnifique, sauvage, qui ne fait aucune concession, nous roulons tout le long sur un faux plat montant, souvent relayé par des côtes raides, des courbes qui nous laissent espérer un terrain plus doux mais rien ! Les hameaux perdus dans cette immensité n’en sont que plus beaux, tous restaurés avec cette pierre si caractéristique de la Haute- Loire : Saint Arçons d’Allier, Chatraix, Prades, Saint Privas d’Allier, Monistrol, le Pont d’Alleyras, Alleyras, Saint Haon (gaufre et café crème dans une auberge sortie de nulle part, goûter salvateur car les jambes font mal et les provisions sont épuisées ! la propriétaire de l’établissement nous assure que la vie ici est rude !! ), le Nouveau – Monde (et oui ça s’invente pas, vaut le détour et une côte de plus !) Saint Etienne de Vigan, Pradelles et Langogne enfin, il fait nuit noire, nous tombons de fatigue, nous nous écroulons dans notre petit bivouac sans manger, on verra bien demain !)

4ème et dernière étape : retour en train en admirant les paysages

Vue depuis le train entre Langogne et Nîmes . Crédits Photo : Ariane Walck

En train et vélo, tout est possible ! Cette aventure ferroviaire et cycliste de la Méditerranée à l’Auvergne offre une immersion exceptionnelle dans la diversité des régions françaises. Elle combine la commodité des trains TER, des tarifs avantageux pour les seniors et des voyages à vélo pour des découvertes inoubliables. Malgré les défis imprévus tels que les intempéries, cette expérience démontre la souplesse du voyageur moderne. Elle incite à sortir des sentiers battus, à savourer pleinement chaque étape et à créer des souvenirs durables dans les paysages pittoresques de la France.

Infos pratiques

Un conseil : Prendre uniquement des TER, espace vélo toujours gratuit, et les billets se prennent le jour même ou juste avant sans réservation.

🚅 En train : Rejoindre la Lozère depuis les Pyrénées Orientales : Argelès-sur-Mer ➡️ Béziers en TER et

Béziers ➡️ Saint-Chély-d’Apcher en Intercités

  • environ 6h de trajet avec 1 correspondance à Béziers
  • environ 23€ par personne avec la carte Avantage Senior
  • Espace Vélo gratuit sans réservation nécessaire pour le trajet en TER, Espace Vélo à réservation payante ou gratuite selon la période du trajet.

🚴‍♂️ A vélo : Saint Chély d’Apcher ➡️ Riom Châtel Guyon

  • 80 km
  • difficulté : Difficile

🚅 En train : Riom Châtel Guyon ➡️ Bellenaves  

  • environ 45 min de trajet
  • environ 6€ avec la Carte Avantage Senior. Espace Vélo gratuit.

🚅 En train : Bellenaves ➡️ Clermont-Ferrand ➡️Brioude

  • environ 3h de trajet avec 1 correspondance
  • environ 15€ avec la Carte Avantage Senior. Espace Vélo gratuit.

🚴‍♂️ A vélo : Brioude ➡️Langogne avec la véloroute V70

  • 130 km
  • difficulté : Difficile

🚅 En train : Langogne ➡️ Nîmes ➡️ Narbonne ➡️Argelès-sur-Mer

  • environ 7h30 de trajet avec 2 correspondances
  • environ 30€ avec Carte Avantage Senior et tarif AvantagiO’Futé

🌍 Liens utiles

  • Plus d’infos sur la véloroute V70 ➡️ici
  • Plus d’infos sur la carte Avantages Senior ➡️ici
  • Plus d’infos sur les billets Petits Prix Futés de la Région Occitanie➡️ici